Passage international de la rivière Détroit

Budget 2014

Le Plan d’action économique de 2014 propose d’affecter 470 millions de dollars sur deux ans, selon la comptabilité de caisse, à un nouveau passage frontalier international reliant Windsor et Detroit.

Le corridor commercial Windsor-Detroit comprend le plus important passage frontalier terrestre international d’Amérique du Nord et compte pour près de 30 % des échanges commerciaux effectués par camion entre les deux pays. En 2012, environ 2,5 millions de camions transportant pour plus de 100 milliards de dollars de marchandises ont emprunté ce corridor. Conscient de l’importance cruciale d’un corridor efficace et sûr pour la compétitivité du secteur manufacturier et, de manière plus générale, de l’économie du Canada, le gouvernement consacre depuis plusieurs années des efforts au projet de construction d’un nouveau passage frontalier international entre Windsor, en Ontario, et Detroit, au Michigan.

Le gouvernement a réalisé des progrès en vue de la construction du nouveau pont, notamment en concluant un accord de gouvernance avec l’État du Michigan et en obtenant un permis présidentiel délivré par le gouvernement des États-Unis pour autoriser l’amorce des travaux du côté américain de la frontière.

Pour faire progresser la construction du nouveau passage frontalier international Windsor-Detroit, le gouvernement consacre au projet 631 millions de dollars sur deux ans, selon la comptabilité de caisse, dont 470 millions de dollars sur deux ans dans le cadre du Plan d’action économique de 2014, également selon la comptabilité de caisse, à l’appui d’activités requises qui sont liées à l’approvisionnement et à la réalisation du projet.

Le projet sera mené sous forme de partenariat public-privé (PPP), afin de permettre au gouvernement de tirer avantage des connaissances spécialisées et de l’esprit d’innovation du secteur privé pour réaliser ce projet complexe en respectant l’échéance et le budget prévus.


Le gouvernement a accompli des progrès pour faire avancer la construction d'un nouveau pont qui facilitera le transport des personnes et des marchandises entre Windsor et Détroit, en concluant une entente de gouvernance historique avec l'État du Michigan en juin 2012 et en promulguant une loi en décembre 2012. En avril 2013, un permis présidentiel a été émis pour le projet. Connu sous le nom de passage international de la rivière Détroit ou sous le nom de nouveau passage commercial international, le projet comprend un nouveau pont de six voies enjambant la rivière Détroit, des aires d’inspection connexes ultramodernes à la frontière ainsi que des échangeurs menant aux réseaux autoroutiers de l’Ontario et du Michigan. Ce projet assurera un nouveau passage essentiel dans le cadre de la Porte d’entrée continentale et Corridor de commerce du Canada. Le projet permettra d’assurer une capacité de franchissement suffisante à la frontière pour répondre à la croissance prévue du commerce au cours des trente prochaines années. Le nouveau passage et le lien par autoroute contribueront à stimuler l’activité économique dans le Sud de l’Ontario, et à améliorer l’efficacité des transports entre l’Ontario, le Québec et l’Est du Canada avec les États-Unis.

Au sujet de l'initiative

Le corridor commercial Windsor-Détroit, un élément essentiel de la Porte continentale du Canada, est le poste frontalier commercial canadien le plus achalandé traitant plus de 25 % du commerce terrestre du Canada avec les États-Unis. Le projet permettra d’assurer une capacité de franchissement suffisante à la frontière pour composer avec l’augmentation prévue de la circulation et des échanges commerciaux transfrontaliers dans le corridor commercial Windsor-Détroit. Le Passage offrira également un nouveau moyen grandement nécessaire pour franchir le poste frontalier commercial canado-américain le plus achalandé et devrait créer de 10 000 à 15 000 emplois dans le secteur de la construction en Ontario et au Michigan. Ce projet comprend le pont, des esplanades d’inspection canadienne et américaine ainsi qu’une voie de raccordement avec l’Interstate 75. Les travaux de construction devraient durer de quatre à cinq ans. Ce projet sera financé par le gouvernement du Canada, et les États-Unis seront responsables de l’esplanade d’inspection américaine. Le secteur privé devrait aussi contribuer au projet dans le cadre d’un partenariat public-privé. L’Ontario et le Canada financent conjointement la promenade Rt. Hon. Herb Gray, qui reliera l’autoroute 401 au nouveau pont. Le coût total des travaux de construction se situera, selon les estimations, entre 3 et 4 milliards de dollars canadiens. Les coûts du projet assumés par le gouvernement du Canada seront récupérés grâce aux droits de péage recueillis sur un certain nombre d’années. Les nouvelles esplanades d’inspection à l’emplacement du pont sont en cours de conception en consultation avec l’Agence des services frontaliers du Canada et le Service des douanes et de la protection des frontières du département américain de la Sécurité intérieure. On construira des esplanades d’inspection primaire et secondaire sur place pour les gens et les marchandises et on installera de l’équipement d’inspection permanent. Le pont disposera également de voies rapides réservées aux détenteurs des cartes nexus et expres, ce qui accélérera considérablement le franchissement de la frontière. La promenade Rt. Hon. Herb Gray, d’une longueur de 11 kilomètres, est une autoroute souterraine à six voies qui reliera l’autoroute 401 au nouveau pont international et qui permettra d’éliminer plus d’une douzaine de feux de circulation se trouvant sur la route actuelle. On s’attend à ce que la promenade soit mise en service à la fin de 2014.

Comment cela fonctionne-t-il?

L’accord signé par le Canada et le Michigan au sujet du passage frontalier encadre les rôles et responsabilités de chacune des parties en ce qui concerne la construction, le financement, l’exploitation et l’entretien du nouveau passage international. Ce projet sera financé par le gouvernement du Canada, et les États-Unis seront responsables de l’esplanade d’inspection américaine. En vertu de l’accord, le Canada sera responsable de la construction, du financement et de l’exploitation du nouveau passage, probablement grâce à un partenariat public-privé (PPP). La Loi concernant un pont destiné à favoriser le commerce, adoptée en décembre 2012, fournira au PPP la certitude de procéder avec le projet. Le permis présidentiel est une exigence des États-Unis pour procéder avec la construction du pont. En guise de préparation pour l’approvisionnement du partenaire du secteur privé, le Canada procède avec la diligence raisonnable requise, l’acquisition de biens immobiliers, et le déplacement des services publics.

Pour en savoir davantage

Pour de plus amples renseignements au sujet du passage international de la rivière Détroit, veuillez consulter le site Web. Pour plus de détails concernant la promenade Rt. Hon. Herb Gray, veuillez visiter le site Web suivant : www.hgparkway.ca (en anglais seulement).

Formulaire de recherche

Partager cette page :

Carte des projets

Travailler au Canada


Recherchez les plus récentes possibilités d'emplois et les compétences requises dans le marché du travail du Canada, y compris l'industrie minière, la foresterie et divers métiers.